<
Accueil du site > Articles > Aménagement Extérieur > Avoir un cerisier des Antilles

Avoir un cerisier des Antilles

Mon Jardin



L’arbuste est décoratif et le fruit délicieux à consommer cru, en jus, en confiture ou en sorbet. C’est aussi, le fruit le plus riche en vitamine C, un véritable concentré qui dépasse -et de loin- tout ce que peuvent apporter même les citrons. Facile à cultiver, il serait dommage de s’en priver sous nos latitudes d’où il est originaire.

L’acérola ou cerise « pays » est commune aux Antilles, au Brésil, en Guyane, avec des espèces aux caractéristiques légèrement différentes. Les Antilles sont le règne de Malpighia punicifolia, un acérolier probablement originaire de la région, voire d’une zone s’étendant du nord-ouest de l’Amérique du Sud à Panama. On y trouve aussi le cerisier de Cayenne (Eugenia uniflora), originaire quant à lui du sud du Brésil et du nord de l’Argentine. La différence ? Elle est minime. Elle tient au goût des fruits, plus sucré chez le cerisier de Cayenne dont les fruits sont généralement plus grands et dotés de cotes plus saillantes.

Pour le plaisir Alors que la cerise-pays y est proposée en jus ou en sorbet, les Antilles n’en font pas la culture. La plantation d’un acérolier tient d’avantage de l’agrémentation du jardin. Il est vrai que cet arbuste, très ramifié et au port arrondi, reste vert en permanence. Ces petites feuilles, oblongues et opposées, d’un vert foncé et brillantes en surface, sont persistantes et agrémentent un arbuste qui est aussi large que haut et qui ne dépasse pas les trois mètres. L’acérolier fleurit tout le temps. Cinq à sept fois dans l’année, apparaissent des fleurs rose foncé comptant cinq pétales. Elles sont réunies en ombelle (les pédoncules floraux sont tous insérés au même point de la tige) et portent en leur centre un pistil couleur jaune d’or. Hermaphrodites, les fleurs sont donc capables d’autofécondation. Elles se transforment ensuite en petits fruits ronds et charnus, à la peau lisse de couleur rouge-vif, morphologiquement très proches des cerises, mais comportant des cotes, à la différence de ces dernières.

Par semis ou bouturage Planter un acérola est facile. Vous procéderez par semis de graines, mais plus généralement par bouturage feuillé. La qualité du sol importe peu. Acérola se contente de sols pauvres, même secs, et peut être planté en plein soleil ou en mi-ombre. Il redoute par contre les sols inondables. Les cerisiers des Antilles et de Cayenne se caractérisent par une croissance rapide qui nécessite de l’arrosage pendant la première année, puis lors des périodes de sécheresse. Et les fruits apparaissent dès la troisième année. C’est une famille vigoureuse, l’espèce des Antilles étant toutefois plus exposées à certains ravageurs et maladies que le cerisier de Cayenne, plus rustiques. Ainsi, les nématodes entraînent rapidement la mort des plants, tandis que les pucerons ou les charançons affectent plus ou moins les feuilles et tiges. Il est nécessaire de pratiquer des tailles régulières ne serait-ce pour contenir l’arbuste dans de justes proportions.

Du cru au cuit Délicieuse à croquer, la cerise-pays (qui contient un noyau à trois loges et trois graines) se déguste bien mûre quand elle est bien devenue rouge et est alors sucrée, juteuse et acidulée. Elle est tout aussi appréciée en jus, en compotes, en sorbets, en confitures. Elle peut agrémenter un punch, entrer dans la composition de boissons fermentées légèrement alcoolisées, ou servir d’additif acidulant. À noter qu’une fois le fruit récolté, l’extraction du jus et sa transformation doit se réaliser rapidement, pour éviter la perte de vitamine C.

RECETTES Une petite confiture Après avoir lavé un kilo de cerises et les avoir égoutté, dénoyautez-les et pesez-les. Pesez une quantité équivalente de sucre de canne. Pressez un citron. Dans un saladier, mélangez les fruits, le sucre et le jus de citron, couvrez avec un tissu et laissez macérer, une nuit durant. Le lendemain, versez le contenu dans une marmite et faites chauffer à feux doux, en mélangeant régulièrement, pendant une quinzaine de minutes. Testez la cuisson : versez une goutte de la préparation sur une assiette froide, si elle se fige, elle est prête. Versez alors la confiture encore chaude dans des pots, que vous aurez préalablement stérilisés. Fermez-les hermétiquement et retournez-les jusqu’à ce qu’ils aient refroidi.

Elexir de santé La cerise des Antilles est un des fruits les plus riches en vitamines C (entre 2000 et 4000 mg pour 100 g de pulpe), le citron n’en contient que 60 mg. De plus, cette vitamine naturelle (acide ascorbique) étant mieux assimilée par le corps que la vitamine de synthèse, il n’est pas surprenant qu’elle soit autant utilisée par l’industrie pharmaceutique, parapharmaceutique et en médecine traditionnelle. Mais ses propriétés ne s’arrêtent pas là. L’acérola contient également des concentrations élevées de phosphore, de calcium, de vitamines du groupe B, ainsi que des flavonoïdes et anthocyanines aux propriétés anti-oxydantes, des caroténoïdes, des fibres, des protéines et des sels minéraux. La cerise-pays est un véritable concentré de santé. Elle est donc largement utilisée entre autres pour ses propriétés anti-infectieuses, immuno-stimulantes (en activant la synthèse des anticorps), antioxydantes (en contrariant l’action des radicaux libres), restructurantes (en contribuant à la formation du collagène), tonique (contre la fatigue physique ou l’épuisement nerveux).


logo Domîciles