Accueil du site > Articles > Aménagement Extérieur > Une terrasse pour y vivre

Une terrasse pour y vivre

Mon jardin



Que vous habitiez une maison avec jardin ou un appartement en ville, la terrasse en est le prolongement naturel. À mi-chemin entre intérieur et extérieur, c’est un espace convivial, qui revêt, sous les tropiques, plusieurs niveaux d’importance : pièce à vivre supplémentaire, zone tampon pour la chaleur diurne, mais zone de fraicheur nocturne, espace de décoration et d’aménagement particuliers qui peut trancher avec le reste de l’habitation…

Difficile de concevoir une maison sans terrasse en zone tropicale, ou s’agissant, d’un appartement urbain, un appartement sans balcon, même si, malheureusement, il en est de si petits qu’ils ne peuvent donner lieu à un quelconque aménagement, si ce n’est de l’isoler des regards extérieurs et de le garnir de plantes, beaucoup de plantes à fleurs si possible…

Selon la taille Il n’y a pas de taille idéale pour une terrasse. Certes, plus elle sera spacieuse, plus vous pourrez donner libre court à votre imagination. À titre d’indication, on peut distinguer les terrasses d’environ :
- moins de 20 m2 Il sera difficile d’y placer une table suffisamment grande pour déjeuner à six ou huit personnes. La terrasse sera plutôt dévolue aux plantations, agrémentée d’un fauteuil ou deux pour se détendre ou lire et d’une petite table pour les petit-déjeuner, les repas en tête-à-tête, ou à prendre en famille, à quatre convives au maximum. Il faut en effet pouvoir tourner autour de la table, déplacer les chaises sans difficulté pour en profiter.
- plus de 20m2 Plus l’espace est important, plus vous pourrez le répartir en zones distinctes et créer des espaces bien individualisés pour les repas, la détente, les discussions autour d’un café, etc.

L’importance du revêtement Le sol de la terrasse doit être à la fois chaleureux et décoratif pour le plaisir mais aussi pratique pour l’entretien et peu fragile car soumis à des conditions d’utilisation assez rudes. C’est en effet un espace de va-et-vient permanents, souvent de passage depuis l’extérieur (rue, jardin, piscine), susceptible d’être mouillé par une pluie qui chasse, d’être ensoleillé à certaines heures de la journée, d’être taché lors des repas et plus encore si vous avez installé un barbecue. Bref, le revêtement de sol ne peut pas être fragile.
- le bois naturel. Il est chaleureux, s’accorde avec son environnement extérieur. Le sol est revêtu de lattes de bois (Pin du nord ou bois exotique) imputrescibles et résistantes qui devront toutefois être "rajeunies" à savoir "dégrisée" régulièrement. Veillez à ce qu’il soit labellisé PEFC.
- le bois composite. Constitué de fibres de bois, de PVC en menuiserie, de pigments (pour la couleur), d’additifs (agents antifongiques, lubrifiants pour faciliter le process) et d’une charge minérale, le bois composite, il est très utilisé en aménagement extérieur au Japon ou aux États-Unis où il est apprécié tant pour ses qualités écologiques que pour ses propriétés mécaniques. Il s’avère moins glissant, plus solide, nécessitant moins d’entretien, mais plus onéreux que le bois naturel, tout en présentant une esthétique qui lui est proche.
- la pierre reconstituée. Les dalles sont faites en roche concassée et liant. Robuste, elle résiste aux agressions climatiques, au chlore et ne glisse pas.
- le béton. Résistant, traité antitaches, à l’aspect brossé ou lisse et poli, coloré et/ou imprimé, la palette est large. Préférez le béton décoratif, plus cher, mais moins monotone.
- le grès ceram. Les dalles, de 2 cm d’épaisseur, peuvent être collées sur une surface en béton, mais aussi posées sur un lit de sable reposant sur une grave compactée. Encore plus solide que du béton, plus facile d’entretien aussi, le grès ceram supporte l’utilisation d’un nettoyeur haute pression ce que ne peuvent ni la pierre reconstituée, ni le béton. Autre avantage, cette fois par rapport à la pierre reconstituée, le grès ceram ne se décolore pas avec le soleil.

Se protéger du soleil et de la pluie Même si votre terrasse était protégée par le toit de la maison, comme les galeries d’antan, ce ne serait pas une garantie de protection suffisante contre la pluie, voire le soleil selon l’heure de la journée. Quelques dispositifs peuvent vous aider :
- les stores. Ils peuvent être déroulés à partir du mur de la maison (en absence de toit recouvrant), soit être seulement latéraux. Choisissez un système à l’épreuve des intempéries, capable de résister à une exposition à des vents forts et doté d’une toile en tissu PVC imperméable.
- le brise-vent. Certaines terrasses sont très exposées au vent et sont souvent désertées. Pour en profiter davantage posez un brise-vent. Transparent et fait en verre, en plexiglass ou en vinyle pour ne pas gâcher la vue ; en bois ajouré pour servir de support à des plantes en pot ; en polyester, fibres textiles ou plastique pour jouer de son opacité et fuir aussi les regards indiscrets, les brise-vent peuvent être fixes ou rétractables.

Un mobilier adapté Fauteuils, chaises, tables : vous reconstituez sur la terrasse un espace salle-salon qui se veut convivial, confortable, esthétique. Vous devriez pouvoir installer votre mobilier autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. C’est d’ailleurs un peu dans cette optique de continuité que les fabricants proposent désormais des meubles très design, mais "outdoor", c’est-à-dire prévus pour être résistants et faciles d’entretien. Là encore vous avez le choix des matériaux :
- le bois. Chaleureux, à choisir parmi les essences résistantes et imputrescibles
- la résine tressée. Son aspect rotin et son absence d’entretien sont de plus à condition de mettre le prix pour avoir de la qualité (préférez la fibre ronde)
- l’aluminium. Il ne rouille pas, est léger et donc transportable à tout moment, et se marie avec tout. Mais ne convient pas zone de forts vents
- l’acier. Plus lourd que l’aluminium, il le remplace en zone venteuse.

Créez votre style Selon les matériaux et/ou la forme de vos meubles, le ton est déjà donné :
- contemporain, voire industriel. En optant pour un mobilier en résine tressée ou en aluminium (ou acier), vous choisissez le contemporain, un style moderne un peu froid que des coussins bigarrés, des vases colorés, des objets surprenants, égayeront. Usez de la récupération : palettes en bois, fûts à huile pour compléter votre salon de tables basses, caisses à vin comme petite étagère, ancienne bassine à linge comme abat-jour de plafonnier, etc.
- tous styles en bois. Il s’adapte à tout style, du plus moderne au plus classique en passant par le très (trop) célèbre style balinais en teck. Les fabricants allient bois et résine, bois et acier, il est possible de tout trouver à condition de mettre un prix certain pour sortir des sentiers battus. Selon que le bois sera clair ou sombres vous jouerez sur l’éclairage.
- des plantes quel que soit le style. Espace extérieur, la terrasse amène aussi une parcelle de nature chez vous. Multipliez les hauteurs de pots, les tailles des plantes Grandes et petites, fleuries, grasses, tombantes ou grimpantes, lancez-vous dans la prolifération. Créez une petite jungle au pied de votre fauteuil pour le plaisir des sens.


logo Domîciles