Accueil du site > Articles > Aménagement Intérieur > La chambre et le salon en mode cocooning

La chambre et le salon en mode cocooning



Notre chez-nous est un petit nid que nous nous créons pour nous réfugier, nous sentir bien, en sécurité et à l’abri du monde extérieur. La chambre et le salon sont deux pièces propices au repos et à la détente à aménager savamment…

Faire appel à un architecte d’intérieur

On se rêve tous un peu décorateur d’intérieur. Pourtant, l’aménagement d’un logement ne s’improvise pas. Pour gagner du temps et profiter des dernières astuces, faire appel à un architecte d’intérieur est le bon réflexe.

La rénovation d’un logement, que ce soit un appartement ou une maison, est un projet conséquent. Si vous n’effectuer pas les travaux vous-même, vous devez faire appel à des professionnels de plusieurs corps de métier différents. Pour gagner du temps et coordonner efficacement toutes les opérations, vous pouvez faire appel a un architecte d’intérieur. En s’occupant du suivi du chantier, il assurera que les délais sont respecter, tout comme le budget. A ce propos, de nombreux professionnels ont des partenariats avec divers artisans. La facture de votre chantier peut ainsi se trouver allégée. Vous serez donc forcément gagnant sur le rapport qualité-prix.

Profiter de l’inspiration des professionnels Outres les aspects pratiques, faire appel à un architecte d’intérieur permet aussi de bénéficier de ses idées éclairées pour optimiser l’espace dans votre logement. Agencement, matériaux, couleurs, les professionnels savent révéler le potentiel d’une pièce et vous proposer diverses solutions qui s’adaptent à votre budget. Il est important de prendre le temps de choisir l’architecte qui correspond le mieux à votre sensibilité. Le mieux est de discuter au préalable avec plusieurs professionnels et de consulter les photos de précédentes réalisations pour voir si elles s’accordent avec votre projet. Bon à savoir également, de nombreux architectes d’intérieurs sont spécialisés sur une seule pièce de la maison, comme la salle de bain, la cuisine ou le salon. Enfin, pensez à privilégier les professionnels affiliés au Conseil Français des Architectes d’Intérieur ou à l’Union Nationale des Architectes d’Intérieur et Designers C’est un gage supplémentaire pour confier l’aménagement de votre logement les yeux fermés.

Encadré : un architecte d’intérieur, combien ça coûte ? Les prix pratiqués sur le marché aux Antilles sont très variables, en fonction de la taille des cabinets d’architectes et de leur renommée. Aucune règle de fixe de limite pour une prestation. Ceci dit, le repérage et l’établissement d’un devis avant d’effectuer des travaux est facturé à l’heure (entre 100 et 200 euros le plus souvent). La réalisation des travaux par un architecte d’intérieur est, en revanche, facturée au forfait. Il faut compté, dans la majeure partie des cas, entre 10 et 15% du coût total du chantier.

Top 3 des tendances de l’aménagement intérieur

Se sentir bien à la maison commence par aménagé son intérieur d’une manière qui nous ressemble. Mais le choix est tellement large qu’il est parfois difficile de s’y retrouver pour savoir ce qui collerait le plus à nos envies. Alors, quelles sont les trois grandes tendances du moment ? On fait le point.

1. Les pièces déco à avoir chez soi L’un des must-have qu’on retrouve partout, c’est le panier boule, aussi bien en paille qu’en osier, en guise de cache-pot pour ses plantes. Vous pouvez par exemple recycler un vieux panier dont vous ne vous servez plus. Une manière de donner une seconde vie sympa à un objet ! Pour votre chambre, l’élément indispensable, c’est la tête de lit. En plus d’être confortable, elle permet d’affiner votre décoration et de créer une ambiance unique. En velours, en kubu ou en bois recyclé, à vous de choisir selon vos goûts ! Enfin, vos livres peuvent tout à fait vous servir de décoration. Empilés de manière aléatoire au sol ou de manière ordonnée sur votre table de nuit ou dans une bibliothèque, rendez-les apparents ! Peut-être aurez-vous envie d’en relire un ou deux au passage ?

2. Une nature luxuriante dans son intérieur Elles embellissent nos intérieurs sans trop d’efforts. Cette année, on mise donc sur les plantes de toutes sortes. Que ce soit en pots suspendus, en mode forêt vierge sur vos étagères ou encore en taille XXL, rien de tel qu’un intérieur vert pour se sentir ressourcé en restant dans on petit (ou son grand) chez soi. Il faut dire que les plantes purifient l’air ambiant de votre logement. En effet, les plantes dégagent de la vapeur d’eau (contrairement à la climatisation qui assèche l’air) et augmente le niveau d’humidité de 2 à 5%, améliorant ainsi le bien-être pour les habitants. Évidemment, n’abusez pas trop afin de ne pas avoir l’impression de vivre dans une serre ( cela serait nettement moins agréable). En 2018, la tendance est aux plantes à motifs telles que le calathea, le begonia maculata, le fittonia et bien sûr, le magnifique monstera variegata.

3. Velours et cuivre au top Si le bois brut reste toujours parmi les favoris de nos décos, d’autres matières font également leur entrée dans le classement des tendances de cette année. C’est le cas notamment du velours qu’on retrouve sur les canapés, fauteuils, coussins et les rideaux. L’avantage, c’est qu’il se marie parfaitement avec tous les styles d’intérieur et qu’il ajoute une touche de confort mais aussi de glamour au salon tout comme à la chambre. Le léton et le cuivre ne sont également pas en reste mais s’invite davantage dans les intérieurs art déco pour un effet rétro-chic absolument craquant !

Un salon agréable à vivre

Vous feuilletez les magazines de décoration, passez des heures sur Pinterest et Instagram à la recherche d’inspiration pour l’aménagement de votre salon mais vous ne savez pas par où commencer ? Suivez le guide, on vous donne quelques pistes…

Vous faîtes construire votre maison, ou bien vous rénovez un ancien logement et vous voici désormais au stade de l’aménagement de votre salon. Pas toujours facile de savoir quoi choisir et comment faire quand on n’est pas un professionnel. Pourtant, de simples astuces peuvent vous aider. Tout d’abord, cela peut paraître évident, mais il convient de disposer les meubles selon votre quotidien et vos habitudes. A qui va vraiment servir cette pièce ? Quelles activités vont prédominer ? Plutôt des réunions de famille, des instants en amoureux devant la télé ou plutôt un moment lecture ? Par exemple, si vous avez des enfants en bas âge, vous pouvez leur aménager un espace à eux, afin qu’ils puissent jouer sous votre surveillance. S’il s’agit davantage d’un endroit de rencontres, vous pouvez disposer des fauteuils face au canapé afin de faciliter les échanges et les discussions. Si votre salon est également votre salle à manger, pensez à placer la table au plus près de la cuisine afin d’éviter de devoir traverser toute la pièce. Quoiqu’il en soit, le meuble principal de votre salon sera votre canapé. Il permettra ainsi de déterminer où iront les autres éléments en fonction de sa place à lui. N’hésitez pas à dessiner un plan au préalable afin de voir ce qui serait le plus cohérent dans votre pièce.

Encadré : Comment gagner de la place ? C’est un fait, nous manquons toujours d’espace dans nos maisons ! Afin d’optimiser l’aménagement de son salon, il convient tout d’abord de lui dédier un mur pour les rangements. Que ce soit des étagères, des placards ou encore des niches, de préférence de couleur blanche pour alléger l’ensemble, vous aurez l’impression que votre salon respire de nouveau. Pensez également aux meubles multifonctions, très pratiques pour ranger les plaids ou autres éléments qui pourraient nuire à votre décoration et encombrer la pièce.

Encadré 2 : Quel sol pour mon salon ? Votre salon étant l’une de vos pièces principales, c’est un lieu de passage qui va donc davantage se salir et se détériorer. Selon vos goûts, vous devrez trouver le matériau qui vous semble le plus adéquat pour cette pièce. Le carrelage reste aujourd’hui ce que la majorité des familles choisissent. Tout d’abord parce qu’il est très facile d’entretien mais aussi parce qu’il se décline de multiples façons pour plaire à un large public. D’autres préféreront un parquet pour son aspect plus intimiste ou encore le PVC. Gardez à l’esprit que le sol doit être avant tout pratique.

Aménager son salon : les erreurs à éviter

Le salon est en principe la pièce principale de notre logement. C’est donc là que nous passons la plus grande partie de notre temps, seul ou en famille, que nous accueillons nos amis et dans laquelle nous nous relaxons après une journée de travail bien remplie. Toutefois, pour s’y sentir vraiment à l’aise, quelques pièges dans lesquels ne pas tomber.

1. Donner une trop grande importance à la télévision Votre salon n’est pas un home cinéma (même si c’est quelque chose que vous appréciez beaucoup). C’est avant-tout un espace de rencontre, d’échange et de partage qui doit être apaisant. Et plus nous sommes équipés, plus les écrans et les fils de branchement se multiplient et font du mal à notre décoration. Il est vrai qu’aujourd’hui les influences scandinaves en matière d’aménagement intérieur nous amène davantage vers des styles épurés. Essayez donc de ne pas placer la télévision au centre de la pièce, mais plutôt sur un côté ou bien de la dissimuler au cœur d’une bibliothèque. Vous n’en serez que plus apaisés.

2. Accumuler les meubles Plus votre pièce sera chargée, plus vous aurez l’impression de manquer d’espace. Il est en effet important de pouvoir circuler librement. Aussi, plutôt qu’un immense canapé qui occupera toute la place, privilégié un petit sofa que vous compléterez avec des petits fauteuils, poufs, assises tout autour. Si votre pièce est vraiment grande, optez pour deux canapés séparés plutôt qu’un de taille XXL. Vous pourrez ainsi circuler autour et cela favorisera les échanges entre les membres de votre famille.

3. Mélanger trop de styles différents Mixer les styles est une bonne manière de personnaliser votre salon à votre manière à condition de ne pas en abuser. Vous risquez en effet de transformer votre pièce principale en caverne d’Ali Baba. Choisissez plutôt un style qui formera votre base ( nordique, vintage, bohème, tropicale, etc.) et ajoutez-y ensuite quelques objets ramenés d’ici et d’ailleurs, mais toujours avec modération.

4. Ne pas prendre en compte l’éclairage de votre pièce L’éclairage est avant-tout ce qui va donner l’atmosphère à votre salon. L’idéal, est de privilégier la lumière naturelle. Pensez donc à dégager nos fenêtres. Les suspensions trop imposantes et trop directes sont également à proscrire pour créer un climat apaisant et cosy. N’hésitez pas à installer des petites lampes d’appoint dans les angles et surtout, évitez les ampoules aux lumières froides telles que les LED ou les spots.

Les critères pour bien choisir son canapé

Le prix des canapés nous fait souvent hésiter. Il s’agit en effet d’un achat conséquent qui nécessite un peu de réflexion avant de se lancer.

 Canapé convertible ou non ? Tout dépend de la taille de votre logement. Si vous avez une chambre d’amis, nul besoin de vous tourner vers un canapé convertible, souvent plus onéreux. En revanche, si votre logement n’est pas très grand et que vous aimez recevoir des amis ou de la famille, cela peut effectivement être une bonne idée. En revanche, le choix du canapé convertible sera plus limité et un peu moins design.

 Cuir, tissu ou autre ? Le prix sera sans aucun doute très différent en fonction de la matière de votre canapé. Si vous avez de jeunes enfants ou des animaux de compagnie, votre canapé s’usera plus vite et sera plus facilement tâché. Il vous faudra alors vous tourner vers des matériaux plus résistants. Gardez à l’esprit que le cuir, à condition qu’il soit bien traité, vieillira mieux qu’une autre matière. Il vous faudra toutefois en prendre soin, en le nourrissant régulièrement. Le coton, quant à lui, sera probablement le moins onéreux. Afin de le conserver le plus longtemps possible, faîtes-lui absolument un traitement antitache. Mais si vous le prenez en tissu, choisissez-le déhoussable, de manière à pouvoir le passer régulièrement en machine. Il existe également d’autres matières telles que le nubuck ou encore le velours. L’idéal est d’aller se balader dans plusieurs magasins afin de toucher les matières et voir ce qui me convient le mieux.

 Quelle est la taille idéale ? Avant d’acheter votre canapé, il vous faut mesurer votre pièce. Cela serait dommage d’acheter un meuble beaucoup trop grand qui encombrerait votre salon ou pire, qui ne rentrerait pas ! Il est souvent difficile de s’imaginer la taille d’un canapé car les magasins sont spacieux et le mettent bien en valeur. Les mesures seront donc un élément indispensable. Il existe aussi des modèles modulables, qui permettent de s’adapter à votre espace et aussi qui peuvent évoluer si jamais vous déménagiez dans un logement plus grand.

 Comment personnaliser un canapé ? Si vous avez un petit budget ou que vous avez peur de vous lasser, vous pouvez opter pour un canapé très simple que vous pourrez ensuite « pimper » à base de coussins d’appoint. Ainsi, vous pourrez jouer sur les motifs et les matières des tissus de ces derniers et les changer plus facilement que votre canapé s’ils ne vous plaisent plus.

La chambre en mode Feng-Shui

Et si tout n’était finalement qu’une question d’aménagement. C’est en tout cas la philosophie du Feng-Shui. Cet art ancestral propose une méthode pour atteindre la plénitude physique, morale et intellectuelle. Et pour cela, pas besoin de se retirer pendant un an, ou plus, dans un temple bouddhiste. Il suffirait juste de faire attention à la disposition judicieuse des éléments dans notre milieu de vie et en particulier, dans notre chambre.

En chinois, les termes Feng et Shui signifient vent et eau. Une philosophie née il y a bien plus de 2 000 ans et qui a inspiré les grands monuments chinois, comme la Grande Muraille par exemple, pour une intégration harmonieuse dans la nature. Car pour mettre en pratique la philosophie Feng Shui, il faut prendre en compte les notions de complémentarité du Yin et du Yang ainsi que les cinq éléments (Terre, Feu, Eau, Bois et Métal). Ces derniers sont souvent représentés par des matériaux ou des couleurs. Des codes qui s’articulent autour du Chi, que l’on peut résumer comme l’énergie ou la somme de mouvement énergétiques régissant l’univers. Quelques modifications suffisent Attention, le Feng-Shui n’a rien d’une religion et si cela peut paraître un peu obscur à première vue, quelques modifications dans notre environnement quotidien peuvent suffire à se sentir mieux. Tout d’abord, il faut faire place nette chez soi et en particulier dans sa chambre, qui est un espace de repos. Avoir un intérieur Feng-Shui, cela veut dire mettre en valeur la lumière, les courbes, l’harmonie et la propreté. Commencez donc par un grand ménage et le tri de vos vieilleries. Faites ensuite un rangement total de votre intérieur, afin que le Chi puisse y circuler. Vient alors le temps de quelques aménagements : le Feng-Shui fait la chasse aux rayonnement électromagnétiques donc éviter les appareils électriques. La télévision n’a par exemple pas sa place dans votre chambre à coucher. Adoucissez les coins de vos meuble avec une plante ou un autre élément décoratif mais surtout, débarrassez-vous de tout ce qui est superflu et encombrant. Un espace ventilé Accordez enfin une importance particulière à l’entrée de votre pièce : elle doit être claire et ordonnée pour accueillir le Chi mais aussi bien ventilée et en harmonie avec vous. Votre chambre à coucher doit également posséder une atmosphère enveloppante avec le moins de meubles possible. Et pour renforcer le chi, les miroirs, plantes et l’éclairage peuvent être de bons alliés. Une fois toutes ces règles appliquées, vous devriez gagner en harmonie chez vous. Les couleurs ont aussi leur importance (voir encadré). Pensez enfin au pouvoir réconfortant des images : une photo personnelle ou un tableau qui vous inspire une émotion positive ont toute leur place pour booster votre productivité. Alors, prêts à vous « Feng-shuiser » ?

Encadré : Feng shui, la signification des couleurs

Jaune : synonyme de convivialité et de sociabilité, la couleur jaune favorise l’échange et la communication. Il est préférable de la réserver aux pièces propices au dialogue et au contact comme le salon et la salle à manger. On peut aussi l’utiliser dans la cuisine afin d’apporter joie et dynamisme. Rouge : cette couleur influe sur le dynamisme, la passion et la sécurité. Stimulante, elle augmente le rythme cardiaque. Mieux vaut ne pas trop en abuser sous peine de causer excitation et nervosité. On évite donc de l’utiliser dans la chambre à coucher ou dans la salle de bains et on la réserve au salon et au bureau. Orange : couleur antidépressive par excellence, l’orange stimule les sens et dynamise l’intérieur. Cette teinte "bonne humeur" agit aussi sur la communication. On l’emploie dans le salon pour créer un lieu plaisant et gai, et dans la cuisine pour aiguiser l’appétit. Vert : c’est l’équilibre, la créativité et la croissance mais aussi une couleur apaisante. Elle a donc sa place dans la salle de bains et dans la chambre des enfants. Pour accroître et améliorer ses qualités de réflexion et de conception, on n’hésite pas à l’utiliser dans son bureau. Violet : spiritualité et intuition sont les champs d’action du violet. On opte pour cette couleur dans les pièces qui nécessitent un fort investissement intellectuel de votre part, comme le bureau. Grâce à elle, vous ferez plus facilement abstraction de ce qui vous entoure et vous concentrerez plus facilement. Bleu : cela fait partie des couleurs "zen". Calme, réflexion, sagesse,… le bleu favorise la médiation. Dans la salle de bains, il vous aidera à vous relaxer. Dans le bureau, il favorisera le travail intellectuel. Blanc : symbolise la pureté et la spiritualité, mais à utiliser avec modération, car à haute dose le blanc donne l’impression de vide. De manière générale, et peu importe la pièce, on l’associe toujours à une ou plusieurs couleurs. Le lieu idéal étant la salle de bains, selon le Feng shui, la pièce qui doit respirer la propreté. Rose : sensualité et sensibilité en font une couleur idéale dans la chambre à coucher lorsque l’on souhaite créer une pièce où règnent romantisme et tendresse. Bénéfique aussi dans la salle de bains, elle vous garantira bien-être et calme. On évite donc d’en mettre dans son bureau sauf si l’on souhaite mettre ses méninges au repos. Marron : équivaut à l’enracinement et la stagnation,… Avec le noir et le gris, le marron fait partie des couleurs à éviter. Mais s’il s’agit de votre couleur préférée, contentez-vous de quelques pointes distillées dans le salon afin de créer une atmosphère harmonieuse, une des seules choses positives qu’elle puisse apporter à votre intérieur.

La suite parentale pour un maximum de confort

Alliant chambre à coucher, salle de bain et dressing, la suite parentale est de plus en plus prisée dans les logements. A condition qu’elle soit convenablement agencée.

La suite parentale apparaît aujourd’hui comme le Saint-Graal des acquéreurs en quête de leur cocon familial. Les arguments principaux sont souvent la nécessité d’une seconde salle de bain, d’un dressing ou encore pour bénéficier d’un espace au calme, réservé aux adultes. Un rêve de plus en plus accessible qui se décline sous plusieurs configurations. Soit la suite intègre un espace de toilette avec douche ou baignoire à l’intérieur même de chambre. Soit il s’agit de véritables pièces séparées mais attenantes. Le dressing ne fait pas toujours partie du package bien qu’il soit de plus en plus demandé et recherché pour un maximum de confort. Dans tous les cas, il faudra jongler entre le pratique et l’esthétique pour cette pièce privilégiée. La règle numéro une : l’ambiance … Eh oui, qui dit suite parentale dit également décoration et création d’une ambiance cosy pour votre couple. Évitez donc de trop encombrer la pièce en la surchargeant de bibelots. Il s’agit de créer un espace de détente pour se reposer et faire de jolis rêves. Même si votre chambre n’est pas très grande, vous pouvez opter pour un lit king size à condition de bien dégager l’espace autour du lit afin de pouvoir circuler librement et ne pas avoir la sensation d’étouffer. Privilégiez aussi les tons neutres afin de créer une bulle apaisante pour votre couple.

Encadré : Une suite parentale… pas un appartement privé Créer un coin d’intimité pour les parents est essentiel pour préserver sa vie de couple. Faites attention toutefois à ce que cet espace garde sa fonction de base, à savoir une chambre pour dormir. Évitez donc d’y installer également votre bureau ou une bibliothèque afin de ne pas vous couper totalement du reste de la maison…

Encadré 2 : Quelle place pour la salle de bain ? L’aménagement de cet espace est bien souvent une question de budget. Afin d’être à l’aise, il conviendra d’y dédier au moins 5m2. A vous ensuite de voir si vous préférez en faire une pièce à part ou de l’intégrer à la chambre. Dans tous les cas, la chambre et la salle de bain de votre suite parentale devront être en harmonie, aussi bien dans le choix des couleurs que des matières.


logo Domîciles