Accueil du site > Articles > Habitat écologique > Un séchoir solaire : quelle utilisation ?

Un séchoir solaire : quelle utilisation ?



Il peut être utilisé quasiment toute l’année sous nos latitudes et ne prend pas beaucoup de place : le séchoir solaire permet de sécher efficacement ses fruits et légumes afin de les conserver plus longtemps sans consommer d’énergie. Mais comment fonctionne-t-il ? Quelques éléments de réponses.

En utilisant un séchoir solaire, il est possible de conserver ses aliments (notamment les fruits, les légumes et les plantes aromatiques) tout en préservant leurs nutriments et vitamines. Il s’agit d’un procédé simple, naturel et écologique qui ne consomme aucune énergie et ne génère aucun rejet de gaz à effet de serre. En effet, le séchoir va capter les rayons du soleil dans le but de sécher les aliments qui seront disposés à l’intérieur de celui-ci. C’est donc un séchage doux, puisqu’il dépend uniquement de l’environnement et du soleil ainsi que de l’endroit dans lequel vous le positionnerez. ÊTRE ATTENTIF A LA METEO Afin d’optimiser l’utilisation de votre séchoir solaire, vous devrez consulter les prévisions météorologiques. L’idéal est un temps ensoleillé et sec. Notez également qu’au-delà de la chaleur, le flux d’air est également important. L’air frais et sec qui va entrer va emporter l’humidité des fruits ou des légumes présents sur le séchoir. Attention toutefois, si cet air est chauffé par le soleil, il ne devrait pas dépasser les 50° (la température idéale se situe autour des 40 degrés) car sinon les aliments vont alors commencer cuire. Pour sécher vos denrées, faîtes-le dès la récolte en éliminant celles qui sont déjà trop mûres ou abîmées. Les plus petits fruits peuvent être déposés tels quels. En revanche, les plus gros devront être découpés en deux ou bien en rondelles ou bien en quartiers. Pensez toujours à positionner la partie tranchée vers le haut lorsque vous les déposez dans le séchoir. Les bananes sont, par exemple, d’excellents fruits à faire sécher. Il vous suffit d’enlever la peau, de les couper en deux ou en trois puis de redécouper en quatre dans le sens de la longueur. Cela fonctionne également avec les tomates qu’il vous suffit de couper en deux. Il faut ensuite compter deux à trois jours, en fonction des aliments, avant de pouvoir les stocker.

Encadré : Séchoir solaire VS déshydratateur La principale différence entre un séchoir solaire et un déshydratateur réside dans le fait que le premier est à réaliser soi-même alors que le second se trouve facilement dans le commerce. De plus, avec un déshydratateur, il est possible de régler la température alors que le séchoir solaire dépendra de l’emplacement dans lequel vous le situerez et de la météo. Aussi, puisqu’il fonctionne avec le soleil, votre séchoir solaire ne fonctionnera qu’en journée.

Encadré 2 : Le chiffre : 40° La température idéale du séchoir solaire est d’environ 40° (il peut même aller jusqu’à 50°).

Créer son séchoir solaire facilement

Plus écologique et plutôt facile à construire soi-même, le séchoir solaire est une bonne alternative au déshydratateur, même si ce dernier possède lui aussi de nombreux avantages (voir page précédente).

Utiliser l’énergie du soleil pour déshydrater les aliments, c’est possible et réalisable à la maison. Afin de réaliser un séchoir efficace, vous devez, avant toute chose, choisir des matériaux sains (puisqu’il sera au contact de vos aliments), par exemple un bois brut qui n’a pas été traité ou alors du contre-plaqué. Il ne doit pas être trop grand, ni trop lourd, ainsi, il sera facilement manipulable et vous pourrez le déplacer le soir. Notez, en effet, qu’il convient de ne pas laisser les fruits à sécher dehors la nuit car ceux-ci vont alors prendre l’humidité, ce qui aura donc l’effet inverse de ce que vous souhaitez faire (en l’occurrence, les sécher). Aussi, l’abri doit être hermétique et ne pas être susceptible d’attraper la poussière ou les insectes. PLUSIEURS TYPES DE SECHOIR Il existe deux sortes de séchoir : le séchoir « tour » ou le séchoir « compact ». Le premier sera le plus difficile à créer contrairement au second qui sera plus simple à réaliser. Aussi, ce dernier peut être composé d’une boîte rectangulaire, en bois, avec un toit en pente qui permettra de récupérer de manière efficace les rayons du soleil et ainsi de faire monter la température. Il faudra ensuite l’isoler. Ce toit sera composé de plaques en métal (ou de tôle) peintes en noires positionnées derrière une plaque en verre. A l’angle du toit, il vous faudra positionner un « conduit de cheminée » fabriqué à l’aide d’un tube noir lui-même entouré d’un tube de plexiglass afin d’évacuer l’air. L’idéal est de placer cinq supports de séchage (également appelés des claies), couverts d’un filet de protection. Ce dernier peut être fait avec des chutes de moustiquaires (sans produit évidemment) ou bien en tulle. Bien sûr, en fonction de votre utilisation et de l’intensité du soleil, vous pourrez modifier ou perfectionner votre séchoir pour un rendu optimal. Pensez également a utilisé des matériaux de récupération dans une volonté toujours plus écologique. Une fois vos fruits séchés, vous pouvez les conserver entre trois et neuf mois au frigo.

Encadré : Pourquoi déshydrater des aliments ? La déshydratation est le processus par lequel toute l’humidité que les aliments (notamment fruits et légumes) contiennent est éliminée afin d’augmenter leur conservation. Ainsi, au lieu de consommer vos fruits et légumes tout de suite après les avoir cueillis, vous pourrez les consommer sur une plus longue période et ainsi, évitez qu’ils ne se décomposent et ne se gaspillent.

Le saviez-vous ? Le fait de déshydrater des aliments (avec un déshydratateur ou bien avec un séchoir solaire) ne


logo Domîciles