Accueil du site > Articles > Habitat écologique > Une maison et un jardin "écolos"

Une maison et un jardin "écolos"



S’il existe bien une réelle prise de conscience de notre impact, au quotidien, sur l’environnement, le climat, les ressources naturelles, voire même notre santé et de l’urgence qu’il y a de le diminuer drastiquement, il est souvent difficile de savoir comment "mieux faire". Trier les déchets, consommer moins ou différemment, faire des choix en matière d’achats en choisissant ce qui provient d’une agriculture biologique, de forêt durablement gérée, de productions moins gourmandes en énergie ou en produits polluants, mieux gérer ses transports, etc…, c’est déjà modifier notre mode de vie en en adoptant un plus "raisonné". • Mieux encore, pour tous ceux qui ont la chance de s’engager dans la construction de leur maison, ou dans une grande rénovation de leur habitat, établir son projet en adoptant une démarche "écologique" prend toute son importance, parce que cela s’inscrit dans le long terme. • La même démarche est possible pour l’aménagement du jardin qui entoure la maison. Organisation spatiale, choix des essences, jardinage éco-responsable (choix de l’amendement, gestion de l’eau, etc.), là encore de grands principes régissent le jardinage "écologique", somme toute faciles à mettre en œuvre, et ce d’autant plus que la démarche est entreprise dès le début de l’aventure.

Optez pour la maison "écologique"

S’il n’existe pas de label à proprement parler pour "qualifier" une maison "écologique", il n’en existe pas moins un certain nombre de critères qui visent à la rendre plus saine et moins consommatrice d’énergies. Parmi ces critères :
- la performance énergétique avec : • l’intégration du bâti au territoire, à son environnement (prise en compte de la topographie, de l’ensoleillement et des vents dominants) • la production d’énergie renouvelable (entre autres à partir du solaire) • une isolation performante • des économies d’eau (avec aussi la récupération d’eau de pluie)
- la santé et le bien-être avec : • l’utilisation de matériaux non toxiques (peintures, meubles, etc.)
- le respect de l’environnement avec : • l’utilisation de matériaux naturels (pierre, bois, terre, paille, etc.), locaux (issus de circuits de transport courts), etc..

Visez la performance énergétique Une habitation peut atteindre différents niveaux de performance énergétique :
- elle peut être écologique, en produisant de l’énergie renouvelable, c’est un premier pas
- elle est dite BBC, Bâtiment basse consommation, lorsque son niveau de consommation énergétique est inférieur à 50 kWh/m2/an en moyenne. À titre de comparaison, les logements construits dans les années 1960 et 1970 consomment en moyenne 320 kwh/m2/an…
- elle peut être passive lorsqu’elle consomme très peu (environ 15 kWh/m2/an) et qu’elle produit autant que ce qu’elle consomme. Elle atteint alors son indépendance énergétique
- voire même être positive lorsque tout en consommant peu, elle produit plus qu’elle ne consomme. Tout dépend du nombre de systèmes à énergies renouvelables qui sont mis en œuvre et de la façon dont a été conçue la maison (isolation, orientation, matériaux, etc.).

Des aides encore "énergétiques" pour la rénovation Dans le cadre d’une rénovation de votre logement, pour en améliorer la performance énergétique, il vous est possible d’obtenir des aides sous la forme d’un crédit d’impôt (CITE), d’un prêt à taux zéro ou encore d’une aide de la part du fournisseur d’énergie. • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été reconduit en 2017, il est par ailleurs cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro, sans conditions de ressources. Le CITE en résumé :
- un taux unique de crédit d’impôt à 30 %
- il n’y a plus d’obligation de bouquet de travaux depuis 2015, les ménages peuvent entreprendre une seule dépense de travaux pour bénéficier de 30 % de crédit d’impôt
- aucune condition de ressource n’est demandée
- l’obligation de faire appel à des entreprises qualifiées RGE (reconnu Garant de l’Environnement) pour bénéficier de ce crédit d’impôt est maintenue
- les installations solaires photovoltaïques ainsi que les équipements de récupération eaux de pluie et traitement des eaux pluviales ne sont pas éligibles au crédit d’impôt 2017.
- l’aérovoltaïque avec ses panneaux voltaïques et thermiques (voire plus bas) bénéficie, par contre, toujours d’un crédit d’impôt en 2017 de 30 %, mais est plafonné à 4.000 € (soit 1200 € de crédit d’impôt) • L’éco-prêt à taux zéro permet de disposer d’une avance de trésorerie remboursable sans intérêts, plafonnée à 30.000 €. Il doit être remboursé dans les dix ou quinze ans en fonction des travaux réalisés. Un bouquet de deux travaux au minimum ou l’atteinte d’une performance énergétique globale minimale doivent être envisagés pour pouvoir en bénéficier. • La Prime Energie 2017 est accordée par EDF Martinique aux particuliers désireux de réaliser des économies d’énergie dans leur logement.

Les moyens de production énergétique Le Programme territorial de maitrise de l’énergie (2016-2020), présenté en octobre dernier en Martinique, prévoit sur les prochaines années une augmentation constante de la production d’énergies renouvelables de façon à ce qu’elle représente 25% de la production globale en 2018 et 55% en 2023. Elle sera issue issue en grande partie du photovoltaïque, mais aussi de la biomasse de l’usine de Galion, d’éoliennes, sans oublier l’énergie thermique des mers ou la géothermie. À l’échelle du particulier, plusieurs voies s’offrent à lui :

le photovoltaïque Le fonctionnement en est simple : les panneaux, qui constituent l’installation, convertissent la lumière du soleil en électricité, grâce aux matériaux semi-conducteurs contenus dans les panneaux (comme le silicium). Comment ? Sous l’effet des photons, ces particules élémentaires constitutives de la lumière du soleil, les électrons du silicium se mettent en mouvement, ce qui génère de l’électricité de manière continue. Les panneaux sont reliés à un onduleur qui transforme l’électricité continue, générée par les panneaux solaires, en énergie alternative qui peut être directement utilisé ou conservé dans une batterie contrôlée


logo Domîciles